Flash info
Accueil

Lutte contre la malnutrition : Les préfets des régions du Poro, du Tchologo, de la Bagoué et du Kabadougou nommés à la tête des Comités Régionaux de Nutrition ( CRN)

17-10-2019

« (…), nous membres du comité régional de nutrition des régions du Poro, du Tchologo, de la Bagoué et du Kabadougou, sommes heureux et fiers d’être associés à cette œuvre importante de l’Etat au profit des populations dont nous avons directement la charge, nous engageons par nos voix à traduire en actions concrètes les orientations de l’Etat de Côte d’Ivoire contre la malnutrition (…) », tels sont, entre autres, les mots de consentement des préfets Beugré Kablan Jean-Paul, Kouamé Koffi, Gombagui Gueu Georges et Gouhn Germain-François.
C’était à la faveur de l’installation officielle des comités régionaux de nutrition ( CRN), du 11 au 13 octobre dernier, et ce, par Monsieur AHOUTOU Koffi Emmanuel, directeur de cabinet du Premier ministre, point focal SUN ( Scaling up nutrition)

Le chef de la délégation en profitera pour situer les contours et les enjeux du projet à son assistance : « (…), le Président de la République, Alassane Ouattara qui veut faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020, a placé au rang de haute priorité, la lutte contre la malnutrition dans le programme de développement national (Pnd) 2016-2020.Avec un statut nutritionnel optimal en vue de la croissance inclusive au profit des populations. En faisant des membres des comités régionaux de nutrition, des acteurs du dynamisme de la lutte engagée par le gouvernement dirigé par le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly », a fait savoir AHOUTOU Koffi Emmanuel.
Bien avant, le secrétariat technique permanent du conseil national pour la nutrition, notamment Dr Patricia N’GORAN-TECKLYy, a entretenu les populations sorties massivement pour la circonstance, sur le thème « les défis nutritionnels en Côte d’Ivoire ».Une communication articulée, essentiellement, autour des axes stratégiques du programme national multisectoriel de la nutrition (Pnmn) 2016-2020 ainsi que sur les avancées notables du projet.
Avec l’appui technique et financier de la banque mondiale, de la Fao, du Pam et de l’Unicef, le projet a été mis en place en 2016.

 

Nos partenaires