Flash info
Accueil

Plan National Multisectoriel de Nutrition

Avant-propos
La malnutrition en Côte d’Ivoire, en particulier chez les enfants et les femmes, constitue un obstacle majeur au développement économique et social du pays pouvant compromettre la vision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA de « faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020 ».

Notre pays est confronté au double fardeau de la malnutrition marqué à la fois par la persistance de la sous-nutrition et l’accentuation de la surnutrition. En effet, la malnutrition limite non seulement le développement du capital humain, mais impose des coûts socio-économiques importants aux individus, aux communautés, et à l’Etat à cause de la prise en charge des maladies qu’elle engendre.

Le Gouvernement Ivoirien, sous la haute égide du Président de la République, a fait de la lutte contre la malnutrition une priorité nationale. Il reconnaît que seuls des efforts concertés et synergiques à travers plusieurs secteurs permettront de réduire rapidement et durablement ce fléau dans notre pays.

Par son adhésion au mouvement mondial Scaling Up Nutrition (SUN) en juin 2013 et par la création du Conseil National pour la Nutrition (CNN) en juillet 2014, sous la coordination du Premier Ministre, le Gouvernement renouvelle son engagement pour une bonne nutrition de sa population. Il ambitionne dans la nouvelle Politique de Nutrition, de « garantir à l’ensemble de la population un statut nutritionnel optimal en vue d’améliorer son bien-être et soutenir durablement une croissance inclusive et le développement du pays ». Ces engagements sont déclinés dans le Plan Stratégique Multisectoriel de Nutrition 2016-2020, partie intégrante du Plan National de Développement 2016-2020.

Ce plan propose un ensemble d’interventions et d’activités avec des objectifs stratégiques couvrant plusieurs secteurs. Il se veut le référentiel de l’action gouvernementale en matière de nutrition afin de réduire considérablement les problèmes de malnutrition d’ici à l’horizon 2020. Les interventions proposées par ce plan s’alignent sur les recommandations de la deuxième Conférence Internationale sur la Nutrition de 2014 dont la Côte d’Ivoire est signataire de la déclaration finale.

Dans la mesure où la malnutrition est un problème multifactoriel et multisectoriel, il est impératif que tous les secteurs jouent leur rôle afin que nous atteignions les objectifs de ce plan. J’invite donc les responsables des départements en charge notamment de la santé, de l’agriculture, des ressources animales, de l’eau et de l’assainissement, de l’éducation, de la femme, de la recherche, de la protection sociale, de l’industrie et du commerce à soutenir ce plan dans sa mise en œuvre. J’appelle également la société civile, le secteur privé, les organisations non-gouvernementales, la communauté scientifique et les partenaires au développement à conjuguer leurs efforts avec ceux du gouvernement afin que tous ensemble nous contribuons à relever le défi d’une Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020 avec une bonne nutrition de nos populations.



Le Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget


Daniel Kablan Duncan

Técharger le Plan National Multisectoriel de Nutrition

Documents

Nos partenaires